De quel matériel a besoin un viticulteur ?


Hiver

L’époque de la taille démarre en décembre jusqu’en Mars. L’expert viticole, muni de gants et de sécateurs, souvent électriques, choisit et taille les sarments en diminuant le nombre des rameaux, renforçant ainsi la vigueur de la vigne et donc son rendement final.
C’est l’entretien du sol qui occupera ensuite le viticulteur. Pour les labours, il utilisera un tracteur à chenilles. Cette opération permet de protéger les ceps des gelées et au sol de s’aérer et devenir meuble.
Dans le but de le rééquilibrer, le vigneron va, à l’aide d’un tracteur ou manuellement, pulvériser des éléments minéraux indispensables au nourrissage de la terre et à la protection de la végétation contre les maladies.

Printemps

Le labour se poursuit pour dégager les ceps. Pour les plantations et repiquages des nouvelles vignes, le matériel sera majoritairement des piquets en bois, fils de fer et liens. Dans certains cas, le désherbage entre les rangs sera nécessaire par un gyrobroyeur.

Été

L’expert viticole interviendra de différentes manières.
Il s’attachera au liage (pinces à ligaturer), au palissage en domptant les lianes de la vigne derrière les lignes de fils de fer. Il se débarrassera des gourmands à la main, taillera les rameaux dépassant dans les rangs à la rogneuse et pourra entamer les « vendanges vertes », avant la véraison, favorisant la maturation optimale des grappes laissées sur pied, qu’il facilitera ensuite par l’effeuillage manuel.
« Le mildiou , accolage , relevage » sont autant de termes qui viennent compléter le détail de ces travaux et qui sont largement étudiés durant la formation viticulture.

Automne

Arrive enfin le moment des vendanges. Qu’elles se fassent manuellement ou à l’aide de machines à vendanger, elles restent le temps fort du cycle de la vigne.
Le vigneron s’attellera ensuite au travail au chai et de la vinification.
Le raisin sera transporté dans les pressoirs pour en récupérer le jus qui sera ensuite mis dans les cuves viticoles pour la phase de débourbage. La fermentation alcoolique fera son œuvre. L’élevage du vin s’opèrera ensuite en barrique ou dans d’autres cuves avant la mise en bouteille (machine à embouteiller). Un appareil se chargera de l’étiquetage, de la pose de la capsule et enfin du bouchon.

A la une sur le blog

Nos coordonnées

SARL OENOVIA
13 RUE PAUL GUERY
ZAC LES RODETTES
34120 PEZENAS

Tél. : 04 67 09 75 00
E-mail : contact@oenovia.com

Contact rapide